LEXIQUE Architecture

Abbaye : Monastère ou un couvent catholique placé sous la direction d’un abbé.

Abaque ou Tailloir : Partie supérieure du chapiteau de la colonne, quadrangulaire dans les ordres antiques, souvent polygonal au moyen âge, plus ou moins mouluré et orné.

th (1)

Abside : Voûte, arche, niche, partie circulaire. Sanctuaire d’une église occupant son extrémité orientale.

abside

Acanthe : Feuillage imité de la plante de ce nom, employé de manières très-diverses et faisant partie essentielle du chapiteau corinthien.

corinthien

Aqueduc : Construction souterraine ou à ciel ouvert, destinée à porter les eaux d’un endroit à un autre.

Arc de triomphe : Monument triomphal se composant d’une porte à une, deux ou trois ouvertures en arc, en plein cintre, et destiné à rappeler et à conserver le souvenir d’un grand événement. Les grandes villes de l’antiquité comme celles de l’époque moderne ont fait de l’arc de triomphe un de leurs plus beaux ornements.

Arcade : Voûte qui n’a que l’épaisseur du mur dans lequel elle est pratiquée. L’arcade feinte est celle qui n’est que figurés par une saillie ou par une retraite. Les pierres taillées qui forment l’arcade, s’appellent voussoirs.

arcades

Arc-boutant : Portion d’arc qui maintient la poussée d’une voûte, la bute, pour en empêcher l’écartement et soulager en même temps ses supports. Employé surtout pendant l’ère ogivale.

arc boutant

Architrave : Plate-bande de bois ou de pierre qui repose immédiatement sur les chapiteaux des piliers ou des colonnes : c’est un des trois membres principaux de l’entablement.

architrave

Archivolte : Moulure plus ou moins large en saillie sur la tête des voussoirs d’une arcade, dont elle suit et orne le contour.

portailRoman

Baie: On donne ce nom à toute ouverture pratiquée dans un mur ou dans un assemblage de charpente, pour faire une porte, une fenêtre, etc.

Baptistère : Partie d’une église destinée au baptême.

Basilique : C’est un mot romain qui désigne initialement le lieu où se rendait la justice. Les basiliques sont des églises de grandes dimensions dont le plan est généralement rectangulaire et constitué de nefs parallèles aboutissant à une abside.

220px-Dehio_6_Basilica_of_Maxentius_Floor_plan

Bas-relief : Ouvrage de sculpture dont les figures sont en partie engagées dans le bloc de pierre ou de marbre où elles sont taillées.

bas relief

Beffroi : Tour d’observation. Assemblage de charpente qui, dans un clocher, porte les cloches.

Bénédictins : On désigne par Bénédictins l’ensemble des communautés monastiques qui se rattachent a la règle de saint Benoît.

Berceau : On donne ce nom à une voûte cylindrique quelconque, dont la direction et la courbure varient.

schemavouteenberceau

Béton : Espèce de mortier de ciment dont on se sert particulièrement dans l’architecture hydraulique.

Bossage : On appelle ainsi toute saillie sur la surface plane d’un ouvrage de pierre ou de bois. Les bossages bruts sont ceux qui attendent une sculpture quelconque; les bossages taillés sont considérés eux-mêmes comme ornements.

old_stone_bricks_38_20120523_1938113382

Caisson : Portion quadrangulaire formant enfoncement dans le nu d’un mur, d’un plafond, d’une voûte, d’une coupole, etc. Le caisson est bordé de moulures et, suivant la place qu’il occupe, rempli d’ornements variés, tels que rosaces, mascarons, animaux, fleurs ou fruits, feuillages ou arabesques. Les caissons s’appellent aussi, caisses, panneaux, cassettes.

240px-PantheonOculus.01

Campanile : Petit clocher découpé à jour dont on surmonte ordinairement les dômes. On dit aussi lanterne.

Cannelure : Petite cavité ou rigole creusée en arc de cercle du haut en bas du fût d’une colonne on d’un pilastre. Les cannelures qui ne sont pas séparées par un filet ou listel, sont dites à vive arête ; celles qui ont entre elles un listel sont dites a côtes. Quelquefois les cannelures sont ornées, mais seulement jusqu’au tiers du fût de la colonne.

Cariatides : Figures sculptées remplissant le rôle de colonnes, et portant sur leurs têtes l’architrave d’un édifice.

cariatide

Cathédrale : Église où siège un évêque ou un archevêque.

Cénotaphe : Tombeau vide, monument funéraire élevé pour honorer la mémoire d’un mort, mais qui ne contient pas ses restes.

Chaire : Tribune élevée dans une église à l’usage du prédicateur.

chaire

Chapelle : Petite église où il n’y a ordinairement qu’un autel. Dans une cathédrale ou une grande église, c’est l’enceinte ménagée dans la distribution générale pour renfermer un autel, un tombeau, des fonts baptismaux. Dans un palais, une maison, c’est la pièce ou le bâtiment destiné à la célébration de la messe.

Chapiteau : Partie supérieure de la colonne, posant sur le fût. Chaque ordonnance architecturale a son chapiteau qui lui est propre.

ionique

Chevet : Partie d’une église située à l’orient.

plan église

Chœur : Partie d’une église entre le sanctuaire et la nef où se tient le peuple, ou bien entre le sanctuaire et le chevet dans les églises où le maître autel est en avant du chœur.

Ciment : On donne ce nom à toute matière propre à lier, unir et faire tenir ensemble plusieurs pierres.

Cistercien : ordre religieux se rattachant directement a la règle de Saint Benoît. Comme les Bénédictins, ils définissent leur attachement a Dieu par une vie de prière, de contemplation et de travail. Les différences remontent a la création de l’ordre en 1098 par Robert de Molesme, fondateur de Citeaux, puis saint Bernard, fondateur de Clairvaux.

Classicisme : Utilisation de principes et de précédents de l’Antiquité dans la conception de bâtiments, surtout pour souligner des idées d’ordre, d’harmonie, d’empire et de pouvoir.

Claveau : Pierre taillée en forme de coin et qui entre dans la construction des arcs, des voûtes et des plates-bandes.

claveau

Clef de voûte : Pierre en forme de pyramide tronquée et inversée sur laquelle s’appuient les deux demi-arcs qui constituent une voûte.

cle-voute

Clocher : En général, tout édifice destiné à contenir les cloches d’une église, et affectant la forme pyramidale. (Voyez campanile, dôme, tour).

Cloître : Partie importante d’un monastère, de forme quadrangulaire et entourée de portiques servant de promenoir.

th-1

Coupe : Dessin produit par une section imaginaire généralement verticale à travers un bâtiment, révélant ses grandes lignes et l’intérieur.

Clunisien : Ordre monastique fondé en 909 à Cluny, en Bourgogne. Contrairement à l’ordre bénédictin, l’ordre cistercien est beaucoup moins stricte et la richesse est permise.

Colonnade : Suite de colonnes, telle que celle qui compose une ordonnance d’architecture, péristyle, portique, etc.

Colonne : Élément architectural composé d’une base, d’un fût et d’un chapiteau. De par sa position verticale, il supporte d’autres éléments architecturaux.

colonne

Constructivisme : Ensemble artistique ayant trouvé sa plus large expression dans les premières années de l’URSS. C’était le style dominant dans les années vingt et trente pour les bâtiments publics, affichant une simplicité utilitaire et un respect des matériaux. Après son avènement comme une sorte de renaissance architecturale pastiche sous Staline, le constructivisme continua son existence en Occident avec le Bauhaus et son héritage.

Contre-fort : Pilier de maçonnerie en saillie d’un mur et lié avec lui pour soutenir sa poussée.

livre-2-chapitre-2-3

Corbeau : Ouvrage en saillie qui sert à soutenir une corniche, une poutre, etc.

Corniche : C’est la troisième partie de l’entablement. (Voyez ENTABLEMENT)

Coupole : Partie concave d’une voûte sphérique, telle que l’intérieur d’un dôme.

Créneaux : Alternance de merlons (murets) et d’embrasures (ouvertures) formant un parapet au sommet de la tour d’un château. Les créneaux permettaient aux soldats de pouvoir tirer sur l’ennemi par les ouvertures tout en étant protégés.

depositphotos_11009761-Merlon-and-Crenel-vintage-engraving

Croisée : Baie pratiquée dans un mur pour laisser passer la lumière, et fermée par un châssis composé ordinairement de plusieurs traverses disposées en croix, pour recevoir les vitres ou les vitraux. On donne aussi ce nom à la partie d’une église qui figure les bras de la croix, selon l’usage généralement adopté.

Croisée d’ogives : Sous une voûte, partie qui correspond au croisement de deux ogives. La voûte dite à’ogives est caractéristique de I’architecture gothique.

croisée

Crypte : Lieu souterrain, lieu caché, où les premiers chrétiens se rassemblaient pour célébrer leurs rites religieux.

Déambulatoire : Dans une église ou une cathédrale, couloir qui entoure le chœur et donne accès à des chapelles.

plan église

Déconstructivisme : Style qui « déconstruit » et fragmente les bâtiments, réagissant contre l’ordre et les lignes droites du modernisme. Caractérisé par sa fluidité et son utilisation contrôlée de formes surprenantes, il est développé par Frank Gehry avec le musée Guggenheim de Bilbao (1997) et par Daniel Libeskind avec le Musée juif de Berlin (1999).

Demi-colonne : Colonne engagée dans le mur jusqu’à son diamètre

Dôme : On donne ce nom à la toiture hémisphérique d’un édifice ou d’une partie d’édifice. Cette dénomination s’étend aussi à toutes les sortes de couvertures procédant de parties courbes dont les sommets se réunissent à un centre commun. il y a des dômes élevés sur plan polygonal, quadrangulaire (Voyez PENDENTIFS)

Donjon : Partie la plus hante d’un château du moyen âge, et qui servait d’habitation au seigneur.

Dorique : Ordre architectural.

dorique

Échauguette : Espèce de petite guérite ou tourelle élevée sur une terrasse, sur une tour, à l’angle de deux murs, pour faire le guet.

echauguette

Échine : Moulure principale du chapiteau dorique.

Église : Édifice consacré à l’exercice public du culte catholique.

Élévation : Dessin qui représente la façade d’un bâtiment en projection orthogonale, montrant les dimensions précises de toutes ses parties.

Encorbellement : Construction en saillie sur un mur et ne montant pas de fond; elle prend, par conséquent, sa naissance à une distance plus ou moins grande du sol et repose sur un porte à faux dont la coupe et la combinaison exigent une grande science.

encorbellement

Enduit : Revêtement qu’on fait à un mur avec du mortier de chaux, de plâtre, de stuc, etc.

Entablement : Partie supérieure d’une ordonnance architecturale. L’entablement se compose de trois parties, architrave, frise, corniche.

entablement

Façade : C’est l’extérieur d’un édifice vu sous une de ses faces. Cependant on entend généralement par façade la face de l’édifice où se trouve la principale entrée.

Flèche : Élément de maçonnerie ou toiture de forme pyramidale ou conique au sommet d’une tour, celle d’une église, par exemple. Dans une architecture gothique, elle porte le nom de pinacle.

fleche

Fleuron : Ornement qui procède de la fleur.

fleuron

Fonctionnalisme : Principe selon lequel un bâtiment doit par-dessus tout fonctionner correctement pour servir le but recherché, sans qu’aucun souci esthétique n’interfère.

Form follows function / La forme suit la fonction : Expression inventée par l’architecte Louis Sullivan (école de Chicago). Principe de l’architecture du XXe siècle qui suggère que l’utilité attendue d’un bâtiment soit le facteur principal de sa conception.

Frise : L’une des trois parties de l’entablement.

entablement

Fronton : Partie supérieure, généralement triangulaire, de la façade d’une construction. Le fronton comprend le tympan et I’ensemble des moulures qui l’entoure.

fronton

Fût : La partie de la colonne comprise entre sa base et son chapiteau.

Gâble : On appelle ainsi l’angle formé par deux parties obliques formant une sorte de pignon.

gable

Galerie : Tout moyen de communication entre les diverses parties d’un appartement, d’un édifice et de ses parties principales, peut porter ce nom. Généralement c’est une pièce plus longue que large servant de liaison entre deux appartements, et dont on se sert comme pièce d’apparat ou comme promenoir. (Voyez balustrade)

Gargouille : Ouverture par laquelle l’eau s’échappe. Ordinairement, c’est la conduite de pierre faisant saillie sur une corniche et sculptée en forme d’animaux.

gargouille

Haut-relief : Technique de sculpture en trois dimensions, intermédiaire entre la ronde-bosse et le bas-relief : le sujet est presque entièrement sculpté en ronde-bosse et n’est relié à un fond que par une partie minime.

High-Tech : Depuis les années 70, l’architecture high-tech emploie les dernières méthodes et technologies de construction, parmi lesquelles figurent la préfabrication et la standardisation, pour créer une esthétique structurelle et fonctionnelle. Incorporation des éléments industriels hautement technologiques dans la conception de toute sorte de bâtiments, logements, bureaux, musées, usines.

Historicisme : Terme se rapportant aux styles d’architecture qui se réfèrent aux constructions du passé et parfois les imitent.

« Homme de Vitruve » : Dessin (vers 1487) de Léonard de Vinci découlant des ouvrages de Vitruve (architecte romain) qui décrivent les proportions géométriques idéales fondées sur le corps humain.

Homme Vitruve

Hypogée : Lieu souterrain creusé pour servir de sépulture chez les anciens Hindous et les anciens Égyptiens.

hypogée

Hypostyle : Une salle hypostyle est un espace fermé dont le plafond est soutenu par des colonnes.

Hypostyle

Ionique : C’est le nom de la troisième ordonnance antique.

ionique

Jubé : Tribune élevée entre la nef et le chœur d’une église.

jubé

Lambris : Ce mot désigne les plafonds en menuiserie ornés de sculptures, de peinture et de dorure. Cependant sa signification s’étend aujourd’hui à tout ouvrage de menuiserie dont on couvre les murs d’un intérieur.

Lanterne : Petit dôme sur colonnes, placé au sommet d’un édifice, soit pour donner du jour à l’intérieur, soit simplement comme amortissement, ou comme ornement.

Less is more / Le moins est le plus : Expression inventée par l’architecte Mies van der Rohe pour résumer sa philosophie conceptuelle ainsi que celle du mouvement minimaliste.

Linteau : Pièce de bois ou de pierre portant sur les jambages d’une porte ou d’une fenêtre.

linteau

Mansarde : Comble brisé en charpente de l’invention de Mansart.

Meneaux : Traverses de pierre, de bois ou de fer, qui partagent une baie de fenêtre.

meneau

Métope : C’est l’intervalle formant un carré, qui se trouve compris entre les triglyphes de la frise dorique.

dorique

Minimalisme : Approche d’une conception qui se dispense des éléments inutiles et frivoles née au XIXe siècle en réaction aux styles très décorés du XVIIIe siècle et qui se maintint jusqu’au XXe siècle. En architecture, il s’exprime par des lignes pures et une réduction de tous les éléments à leurs formes les plus simples et les plus appuyées. « Moins est plus », comme disait Mies van der Rohe.

Modernisme : Manifestation culturelle et artistique de la modernité qui domina la pensée du XXe siècle, faisant la promotion du progrès pour un avenir meilleur grâce à la rationalisation scientifique.

Modulor : Système de proportions architecturales créé par Le Corbusier et appliqué dans ses réalisations.

modulor

Monolithe : Qui est fait d’un seul morceau. Substantivement, c’est un membre d’architecture, quelquefois une œuvre architecturale entière composée d’un seul bloc de pierre.

Mosaïque : Ouvrage de rapport composé de marbre de diverses couleurs, ou de verre coloré ou d’émail, qu’on taille en petits prismes et qu’on rassemble et qu’on assortit par ordre de couleurs et de tons, pour les fixer ensuite dans un enduit de mastic, de manière à former des dessins, des tableaux diversement colorés et nuancés.

Nef : C’est la partie centrale d’une église, qui s’étend de la façade jusqu’au choeur. Elle peut être composée de plusieurs vaisseaux parallèles comme dans certaines cathédrales où la nef principale est entourée de nefs latérales.

nef

Nervures : Moulures qui ornent une voûte ogivale. On dit aussi nerfs.

Niche : Renfoncement pratiqué dans l’épaisseur d’un mur pour placer une statue, un buste, un groupe.

Nombre d’or : Proportion que l’on dit avoir une valeur esthétique intrinsèque en harmonie avec l’univers.

nombre

Obélisque : Sorte de pyramide quadrangulaire monolithe, longue, étroite, tronquée suivant quatre plans inclinés. Cette espèce de monument est probablement d’invention égyptienne.

Occulus : Ouverture circulaire ménagée au sommet de la coupole.

Oeil : C’est une expression indiquant diverses sortes d’ouvertures ayant la forme circulaire. L’œil-de-bœuf est une fenêtre ronde ; l’œil d’un dôme, c’est l’ouverture circulaire ménagée au sommet de la coupole, appelé occulus ; l’œil d’une volute est le point milieu de cette volute.

Ogive : Courbe brisée, formée par la rencontre de deux arcs de cercle, déterminant ainsi un angle curviligne.

ogiveschema

Ordre ou ordonnance : C’est l’ensemble des parties dont se compose un édifice ; c’est l’arrangement de ces parties.
Principaux ordres architecturaux : dorique, ionique, corinthien.

Organique : L’architecture organique cherche à créer un ensemble inufié, harmonieux et interdépendant entre les constructions et l’environnement, en synthétisant la forme et la fonction indépendamment du style.

Palais : On donne ce nom à l’habitation d’un souverain, d’un prince ou d’un grand seigneur. En Italie, cette dénomination s’étend à tous les hôtels particuliers.

Palladianisme : style d’architecture Renaissance dérivé des écrits et des édifices par Andrea Palladio (1508-1580). Particulièrement remarquable pour sa symétrie et son harmonie classique, il fut pratiqué dès le XVIIe siècle par l’architecte anglais Inigo Jones.

Parvis : C’est la place qui précède la façade d’une église.

Pendentif : Portion de voûte sphérique prenant naissance dans l’angle commun à deux arcades, et dont le but est de ramener la forme quadrangulaire en une forme circulaire, et par là donner lieu à la construction d’un dôme.

pendentif

Périptère : Un temple est périptère quand il est environné d’un rang de colonnes isolées, distantes du mur de la largeur d’un entre-colonnement. Ex. la bourse, la Madeleine.

Péristyle : C’est l’entourage de colonnes extérieures qui constitue le périptère proprement dit. C’est aussi la suite de colonnes qui se détachent en avant de l’édifice pour soutenir l’entablement couvrant le porche.

Pied-droit : Pilier carré portant une arcade; il s’élève de fond jusqu’au point où elle commence; une imposte le termine.

Piédestal : Massif de construction destiné à servir de soubassement à une statue, et souvent aussi à une colonne ou à un obélisque. Il est toujours composé d’une plinthe, d’un dé et d’une corniche.

Pilastre : Sorte de colonne carrée, engagée dans un mur, avec une saillie plus ou moins grande. Le pilastre a ordinairement les mêmes proportions et les mêmes membres que les colonnes de l’ordre dans lequel on le fait entrer.

pilastre

Pilier : Corps de maçonnerie élevé pour soutenir une voûte, un entablement, un dame, etc.

Plan : Dessin fondamental utilisé pour organiser l’espace qui, projeté à l’échelle, fournit l’information sur les éléments solides (murs, escaliers, portes) et les zones intermédiaires.

Plan en croix grecque : Église dont le plan forme une croix à deux croisillons dont les bras sont d’égale longueur et dont les angles sont droits.

plan croix grecque.jpg

Plan en croix latine : Église dont le plan prend la forme du symbole chrétien de la rédemption.

plan croix latine

Plan centré : Plan massé (circulaire ou polygonal) par opposition à l’église à plan en croix latine. (ici, Saint-Vital de Ravenne en Italie).

plan centré

Porche : Sorte de vestibule couvert, élevé devant l’entrée d’une église ou d’un édifice quelconque.

Portail : On donne ce nom à l’ensemble d’architecture dans lequel est comprise l’entrée principale d’une église ou de tout autre édifice.

portail

Porte : On donne ce nom à toute ouverture ou baie, de forme quelconque, pratiquée dans un mur pour servir d’entrée. C’est aussi le vantail ou les vantaux qui ferment la baie de porte.

Portique : Galerie couverte dont la voûte ou le plafond porte sur des colonnes ou sur des arcades, sans aucune clôture.

Poussée : On désigne ainsi l’effort des terres d’une terrasse contre le mur qui les soutient; d’une voûte contre les constructions qui lui servent d’appui ou de culée.

Prairie School : École d’architecture de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle qui cherchait à trouver un style autochtone des États-Unis, indépendant des formes européennes bien qu’influencé par l’artisanat d’art. Centré sur le Midwest américain et représenté par le célèbre travail de Frank Lloyd Wright, l’emphase de l’horizontale et l’intégration dans le paysage en sont deux caractéristiques.

Profil : On donne ce nom au contour que présente un objet vu de côté. Son synonyme en architecture est coupe.

Pronaos : C’était le porche dans les temples antiques.

Propylée : Dans l’architecture antique, c’est le pronaos avec ses dépendances. Entrée monumentale.

Pylone : La commission d‘Égypte a désigné sous ce nom l’ensemble des constructions qui s’élèvent au devant des édifices égyptiens.

Pyramide : Construction ayant la forme générale du solide géométrique de ce nom. Les pyramides d’Égypte, les clochers pyramidaux en flèche du moyen âge, en sont des exemples.

pyramide

Réfectoire : C’est la pièce commune d’un couvent, d’un collège, d’un hospice, où l’on se rassemble pour prendre les repas.

Rocaille : Ouvrage composé de fragments de roches, de coquillages, de coraux, de pétrifications, dont en fait le revêtement d’une grotte, ou qui entre comme ornement dans l’architecture rustique.

Rosace : Désigne un ornement circulaire, par exemple certains vitraux des façades des cathédrales.

rosace

Rose : C’est l’ornement floral qui est placé au milieu du chapiteau corinthien. En général, c’est tout ornement renfermé dans un cercle. Grande fenêtre ronde des églises ogivales découpée à jour et garnie de vitraux.

Rotonde : C’est le nom donné à tout édifice élevé sur plan circulaire et ordinairement couvert d’un dôme.

Sanctuaire : C’est la partie d’une église dans laquelle est placé la maître autel et qui est toujours dirigé vers l’orient.

Sarcophage : Sorte de coffre de terre cuite, de pierre, et plus souvent de marbre, dans lequel les anciens renfermaient les corps de leurs mort quand ils ne les brûlaient pas.

Stylobate : Espèce de soubassement avec base et corniche formant une sorte de piédestal continu, à un rang de colonnes, par exemple.

stylobate

Tailloir : Voir abaque.

Tambour : C’est une des assises de marbre ou de pierre dont se compose une colonne. Cela désigne aussi un mur cylindrique (ou polygonal) supportant, à sa base, un dôme ou une coupole. Ex : Tambour octogonal de la coupole de Santa Maria del Fiore à Florence (Filippo Brunelleschi).

Temple : C’est l’édifice public consacré à la Divinité.

Thermes: C’est l’ensemble de vastes édifices destinés à l’usage des bains chez les Grecs et les Romains.

Tombeau : Monument qu’on élève sur une sépulture en mémoire d’un mort. (Voir SARCOPHAGE)

Toscan : Spécifie l’une des ordonnances de l’architecture.

Tour : On désigne sous ce nom tout édifice élevé, fortement construit sur plan rond, polygonal ou carré.

Transept : Le plan d’une église chrétienne ou d’une cathédrale est celui d’une croix latine. On appelle transept la partie de l’édifice qui forme les bras de cette croix. Elle sépare généralement le chœur de la nef.

transept

Travée : C’est l’espace compris entre deux piliers dans une église, entre deux piédestaux, deux pilastres, deux colonnes, deux combles, etc.

Tribune : On désigne ainsi toute estrade plus ou moins élevée et garnie d’un appui. C’est aussi une sorte de galerie soutenue par des colonnes, des encorbellements ou de toute autre manière, et qui fait saillie dans une église, dans une salle d’assemblée publique.

Triglyphe : Ornement appartenant à la frise dorique, et représentant sans aucun doute l’extrémité des solives pressées entre l’architrave et la corniche. (Voyez METOPE)

Trompe : Portion de voûte adhérente au nu d’un mur sur lequel elle l’ait saillie pour servir de support à une tourelle, à une encoignure, à une tribune, à un balcon, etc. (Voyez ENCORBELLEMENT, PENDENTIF)

Trumeau : Partie de mur comprise entre deux baies de porte ou de fenêtre.

Tympan Mur de forme triangulaire se trouvant dans le fronton d’un temple, souvent sculpté en ronde-bosse.

Utopie : Idée idéaliste et souvent irréalisable.

Vaisseau : Se dit d’un vaste intérieur de bâtiment, d’une église principalement.

Vernaculaire : concerne les constructions qui sont le produit de traditions locales capables de bâtir avec les matériaux disponibles sans faire appel aux architectes.

Vitrail : Assemblage de fragments de verre de couleur organisés pour faire apparaître une image figurative ou abstraite et destinée par exemple à obturer les fenêtres des églises.

Volute : Courbe en spirale employée dans la composition des chapiteaux ionique, corinthien et composite.

Voussoir : Pierre taillée pour concourir à la formation du cintre d’une voûte.

Voussure : Toute portion d’une voûte, depuis la naissance de sa courbe jusqu’à un point quelconque pris avant son sommet.

Voûte : Construction dont le profil est une ligne courbe, et qui se soutient par la manière dont les pierres qui la composent sont taillées. Ces pierres affectent la forme de coins et se maintiennent les unes les autres, en opposant à leur chute naturelle une partie de l’effet même de la pesanteur qui les détermine à tomber.

Unités d’habitation : Concept imaginé par Le Corbusier pour un « village vertical », le tout compris dans un même bloc. L’exemple le plus connu est celui de Marseille. Entouré de parcs, il loge mille six cents résidents et possède une rue intérieure commerçante, ainsi qu’une aire de jeux et une garderie sur le toit.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s